~ De Retour au Pays des Morts ~

8

par Dancelune

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---
Divination
--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

 
- « Kouraï ? J'ai besoin de toi. » interpella Kira.
La jeune princesse se retourna. Elle avait les yeux rouges et le visage bouffi. Elle avait encore pleuré en cachette son amour impossible pour Setsuna, qui n'avait d'yeux que pour sa sur Sara.
- « Qu'est-ce que tu veux ? » répondit l'Evil.
- « Il me faut quérir l'aide de ton dragon. »
- « Pour savoir quoi ? »
- « Qui est Lahel. »
Kouraï sourcilla.
- « Ce n'est pas un simple ange ? »
- « Ex-ange, c'est une satan maintenant. »
- « Tu parles ! Et qu'est-ce qui te rend si curieux ? » demanda la jeune fille.
Kira prit son temps pour répondre. Il n'avait pas envie d'en dévoiler trop à la jeune princesse. D'un autre côté, elle serait amenée à effectuer l'interrogatoire. Cela l'ennuyait de l'impliquer dans cette affaire. Elle avait suffisamment à faire comme cela.
- « Elle m'a défié. » déclara le roi des Enfers.
Kouraï resta bouche bée. Elle s'arrêta juste avant de répliquer pour réfléchir.
- « Allons-y. »

***

Kouraï amena Kira dans une salle où trônait au beau milieu un majestueux dragon divin. Il avait beau être le seigneur de ces lieux, seule Kouraï, dompteuse de dragon et quatorzième princesse de l'empire de la Géhenne pouvait voir la réalité du dragon, à savoir pouvoir voir les surs dragons Jade, Ambre et Agate. Ce pouvoir lui était autorisé de part les boucles d'oreille qu'elle portait. Le jeune homme resta près de la porte alors que la jeune princesse s'avançait. Elle s'arrêta à quelques pas du dragon et s'inclina.

- « Princesse. » lui répondit Jade, l'aînée des trois surs.
- « Que désirez-vous savoir ? » interrogea Ambre, la cadette.
- « J'aimerais connaître la véritable identité de l'ex-ange Lahel. » demanda Kouraï.
Les trois surs dragons restèrent silencieuses un moment.
- « Tu viens de prononcer un nom bien ancien. » répondit Jade.
- « Et bien puissant. » rajouta Agate, la plus jeune des surs.
Kira fronça les sourcils.
- « Ce nom vous ferait-il peur ? » questionna la princesse.
- « Les anges ont fait une erreur en la bannissant. » répondit Ambre.
- « Elle sera un ennemi destructeur des Evils si vous ne la ralliez pas à votre cause. » déclara Jade, la sur aveugle qui pouvait prédir l'avenir.
- « Son pouvoir est donc si puissant ? » demanda Kouraï de plus en plus inquiète.
Les trois surs se turent à nouveau.
- « Elle est l'unité. » déclara Ambre.
- « L'unité ? » répéta l'Evil qui ne comprenait pas.
- « Elle renfermait toutes les vertus. Son pouvoir dépassait presque celui de Dieu. »
La jeune princesse resta pantoise devant cette révélation. Ainsi donc un ex-ange dont les pouvoirs divins égalaient ceux du créateur se promenait sur son territoire. Elle se retourna rapidement vers Kira.
- « Qu'as-tu donc amené dans mon royaume ? » vociféra-t-elle.
La réincarnation de Lucifel réfléchissait.
C'est impossible. Cela ne peut pas être elle. Auraient-ils été stupides au point de la condamner simplement à la rédemption sur Terre ? S'il s'agit bien de l'ancien Ange de la Quintessence... Ce n'était qu'une rumeur. Aucun ange ne savait s'il existait réellement. Qui connaissait son existence ? Qui gardait le secret ? Et pourquoi l'a-t-il déchu de son rang ? Et surtout, comment cela se fait-il que je ne me sois aperçu de rien sur Terre ? J'ai tout de suite détecté l'aura de Setsuna. J'aurai dû la détecter dans le corps de Nagi... En fait c'est différent. Setsuna ne fait qu'un avec la personnalité d'Alexiel, et ce depuis le début. Ce n'est pas le cas de Nagi et Lahel. De plus, Setsuna ne nous est apparu que lorsqu'Alexiel a commencé à se réveiller. Lahel était en léthargie depuis des siècles, passant d'un corps à l'autre sans plus se soucier de rien. Elle ne voulait pas se réveiller. C'est mon intrusion qui l'a sorti de son sommeil et qui l'a replongée dans son cauchemar. Ses pouvoirs mettent du temps à réapparaître après autant d'années de torpeur. Le fait de revivre en Enfer ne doit pas arranger la chose. Ils doivent être en train de changer progressivement, de passer du bien au mal. Si ses ailes ont déjà poussé, cela peut signifier qu'elle commence à enraciner le mal en elle. Le dragon a raison. Elle va nous détruire si ses pouvoirs se développent entièrement. Il va falloir que je l'arrête.
- « Kira ! » s'écria Kouraï afin de faire sortir le prince des ténèbres de sa réflexion.
Ce dernier leva la tête vers elle.
- « Elle vient de retrouver son épée. » l'informa la princesse.

***

Elle n'avait rencontré personne sur le chemin. La guerre entre les anges et les démons avait dévasté toutes les strates inférieures et cela se ressentait jusqu'en zone neutre. Il n'y avait plus aucune végétation, tout était mort. Ce paysage s'accordait parfaitement avec l'état d'esprit dans lequel se trouvait le satan : noir et ivre de vengeance.
Lahel reconnut tout de suite l'entrée de la grotte bien qu'elle soit à moitié enfouie sous les ronces, la mousse et le lichen. L'état des lieux lui apprit que le propriétaire, ou tout du moins celui qui occupait ces forges était mort. Il n'avait pas eu de successeur. Elle se prit les ailes dans les broussailles en voulant entrer dans la grotte. Cela lui fit horriblement mal. Elle finit par pousser un cri de douleur rageur. Elle entendit soudain un crépitement et vit que toutes les branches mortes se trouvant prises dans ses ailes se consumaient.
La colère a vraiment des effets inattendus, pensa-t-elle.
Le plafond de la grotte était bas. Elle dut se pencher en avant et s'appuyer aux parois afin de garder un équilibre précaire et avancer. Elle arriva sans trop de mal dans la forge. Cette dernière était sombre, les entrées permettant à la lumière de passer s'étant plus ou moins bouchées avec la saleté accumulée. Tout était gris de poussière. Elle s'approcha du plan de travail et caressa l'endroit où elle avait touché sa lame pour la première fois. Elle regarda autour d'elle. Aucune présence ne se discernait, pas la moindre trace d'une ancienne activité. Elle fit le tour de la salle et ne vit rien. Elle faillit renoncer lorsqu'un coin sombre l'attira soudainement. Elle s'avança doucement vers l'obscurité, laissant ses yeux s'adapter à la pénombre. Elle discerna bientôt un squelette. Ce dernier portait un tablier de forgeron et tenait dans ses bras un objet enveloppé dans du tissu qui tombait en miette. Lahel reconnut la forme d'une épée. Elle sourit. Elle tendit la main pour attraper l'objet. Le squelette tomba en poussière dès que l'épée bougea. Lahel rattrapa le paquet avec promptitude. Elle eut une légère pensée pour le forgeron mais ne s'attarda pas. Elle alla déposer l'objet sur l'établi. Elle défit soigneusement l'emballage, libérant l'épée de son fourreau improvisé.
 
Lahel trembla en voyant à nouveau son épée Scyanta Lemnessa. Malgré les années elle brillait toujours autant. Sa lame blanche et fine portait toujours ses runes dorées. Le pommeau était toujours étincelant, prolongement parfait de la lame, sans interruption. Il était lui aussi du même métal que la lame. Le satan soupira d'excitation en avançant la main vers son arme. Lahel prit son épée à pleine main.
Une décharge d'une force incroyable traversa sa main et remonta jusqu'à son épaule avant de descendre vers son cur. L'ex-ange cria en lâchant l'arme et en tombant en arrière. Elle retomba sur ses ailes et hurla à nouveau. Elle se jeta sur le côté et se retrouva allongée sur le ventre. Elle respira à nouveau. Son dos la faisait horriblement souffrir et son cur battait la chamade, contre-coup de l'arrêt dont il avait été victime après avoir reçu la décharge électrique. Lahel se releva péniblement et s'assit par terre, haletante.
Elle me rejette ! Cette épée du ciel me rejette ! Elle ose me provoquer ! Se croit-elle plus forte que moi ? Sa seule force vient d'un de mes dons. Elle n'est rien sans moi. Croit-elle pouvoir m'imposer sa volonté ? Sûrement pas. Elle est mienne et elle le restera. J'en ai besoin. Elle ne va pas m'abandonner maintenant, c'est hors de question.
Lahel se releva. Elle fixa son épée, étincelante de blancheur et de pureté et sourit méchamment. Elle s'approcha de l'arme et la reprit en main. La décharge électrique fut la même. Lahel serra les dents, ferma les yeux et se fléchit sur ses jambes. Elle contracta tous ses muscles pour encaisser le choc. Son cur recevait de plus en plus d'énergie électrique. Il était complètement paralysé. Le corps de Lahel se mit à crépiter. Elle souffrait le martyre mais pour rien au monde elle n'aurait lâché sa prise. Elle était plus puissante que cette lame. Elle avait tous les pouvoirs. Elle n'allait pas se laisser faire par un simple objet enchanté. Peu à peu sa volonté prit le dessus. La douleur était surpassée par l'envie impitoyable de devenir maîtresse de cette lame rebelle et de son pouvoir. Elle ne se laisserait pas faire.
Lahel émit un cri guttural pour confirmer cette affirmation. Son cri n'avait rien de féminin. C'est la bête qui sommeillait en elle qui venait de rugir.
La lame abdiqua.
Lahel sentit soudain toute l'énergie accumulée refluer dans l'épée. Elle rouvrit les yeux pour s'apercevoir que l'épée brûlait. Des tâches noirs apparaissaient un peu partout sur la surface d'un blanc avant immaculé. En moins d'une minute l'objet devint aussi noir que le plus profond des gouffres de l'Enfer. Les picotements dans la main de Lahel finirent par s'arrêter. Elle souleva l'épée, aussi légère qu'une plume. Elle la tourna devant ses yeux, l'observant sous toutes les coutures. Les runes avaient disparu. Elle effleura le tranchant de la lame. La lame absorba tout le sang qu'elle avait pu récolté. Le satan examina son doigt. La coupure atteignait presque l'os et pourtant sur le coup elle n'avait rien senti. Un petit sourire mauvais s'afficha sur les lèvres de l'ange déchu.
- « Tu est encore plus belle en noir. »
L'épée chauffa légèrement en réponse au compliment de sa maîtresse.

page précédente <<
à suivre

 

Site web: Ethera nante da.
Propriété de Dancelune.